La préparation mentale

Un autre article de Ben Larcombe : Mental Training for Table Tennis

Au plus haut niveau sportif c’est la force mentale d’un athlète qui fait la différence entre une victoire et une défaite. Tous les joueurs de haut niveau peuvent jouer les meilleurs coups, et sont en grande condition physique, mais qui peut se surpasser lorsqu’il y a de l’enjeu ? Qui peut avoir la force mentale d’être au meilleur niveau et de gagner lorsque la pression est là ?

5 techniques de psychologie du sport

La psychologie du sport utilise un certain nombre de techniques lorsqu’il faut travailler avec des athlètes. Elles peuvent permettre à un athlète de surmonter un problème particulier ou elles peuvent simplement viser à améliorer ses performances. Il y a 5 techniques qui reviennent sans cesse. Elles sont d’une certaine façon assez simple à comprendre mais les mettre en pratique est plus délicat et nécessite de l’entrainement.

1. Gérer son excitation

Lorsqu’un psychologue du sport parle d’excitation il parle de la motivation (physique et émotionnelle). Certains joueurs ont de meilleures performances lorsqu’ils sont au taquet, alors que pour d’autres cela peut diminuer leurs performances. C’est variable d’un individu et d’un sport à l’autre. Vous pouvez utiliser certaines techniques pour augmenter votre motivation et vous préparer à réussir.

Réguler son excitation est important pour gérer son anxiété et ses nerfs, un problème récurrent pour les pongistes. Parfois vous vous sentez vraiment stressé, sous pression voire un peu effrayé. Dans ce genre de situation être excité ne va pas vous aider. Au lieu de cela vous aurez besoin de méthodes pour diminuer votre rythme cardiaque et vous relaxer. Des méthodes telles que la relaxation musculaire progressive et des exercices de respiration peuvent aider dans ce genre de situations.

2. Se fixer des objectifs

La plupart des gens comprennent l’intérêt de se fixer des objectifs dans un contexte sportif ou professionnel. Certains psychologues du sport parleront d’objectifs intelligents et de l’importance d’avoir différents types d’objectifs (à court, moyen et long terme, de performance, de réussite). Les objectifs à court terme peuvent vous aider à atteindre des objectifs à long terme et tout ceci va de pair avec votre développement et l’application des principes de progression à votre programme d’entrainement.

3. Imagerie

Je n’ai jamais vraiment pratiqué l’imagerie mentale donc j’ai du mal à imaginer ce que cela pourrait donner. Je suis sûr que cela fonctionne, la recherche l’a prouvé mais je n’ai jamais pratiqué moi-même.

L’imagerie consiste à créer ou recréer un événement dans votre esprit. C’est une façon de vous entraîner sans même prendre une raquette, de revoir votre performance lors d’une rencontre importante avant même d’arriver dans le gymnase. Pour réussir il faut que cela soit le plus proche possible de la réalité et que cela puisse déclencher un sentiment de confiance en soi. Cela peut être efficace lorsque c’est utilisé la veille d’un événement important afin de vous préparer à réussir.

4. Les routines d’avant match

C’est votre préparation pour un match ou une compétition. Cela peut impliquer de l’imagerie mentale et de la visualisation mais cela inclue aussi des choses comme la routine, les rituels, les superstitions et l’échauffement. La routine d’avant match peut vous aider à préparer votre esprit et votre corps à être performant. Cela fonctionne en créant des mécanismes dans votre cerveau qui associent la performance (idéalement bonne) avec des actions que vous pouvez réaliser facilement avant le match.

5. L’auto-suggestion

Etre capable d’avoir un discours positif sur soi-même est très important pour un athlète sérieux.  Vous n’allez pas atteindre tout vos objectifs et jouer de votre mieux si vous n’arrêtez pas de vous dire que vous êtes mauvais. L’auto-suggestion inclue toutes les pensées et les mots que nous utilisons lorsque nous nous parlons à nous-même.

Une des meilleures façons d’utiliser l’auto-suggestion est de trouver une phrase positive ou des mots que vous vous répétez à vous-mêmes constamment. C’est comme vous dire constamment que vous êtes bon, que vous pouvez le faire, que vous allez réussir.  C’est à vous de choisir les mots ou la phrase, et cela peut même être un simple mot.  Chaque fois que vous utiliserez ce mot vous saurez ce qu’il signifie : continues à travailler, tu peux y arriver, n’abandonne pas. Vous pouvez le dire à voix haute ou dans votre tête.

Résumé

C’est juste un rapide aperçu de quelques techniques de psychologie du sport populaires que vous pouvez utiliser lors de votre préparation mentale. Je vous souhaite bonne chance avec votre préparation mentale !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*