Et les erreurs?

Après avoir parlé de la réussite et de la confiance dans le succès, que faire des échecs? Voici un petit billet traduit du blog de Greg : Comment réussir par l’échec.

Rien ne fonctionne mieux que le succès, c’est ce que l’on entend souvent. Mais on peut aussi dire que l’échec est le meilleur moyen de réussir et d’améliorer son tennis de table. Attention le succès est important, mais l’échec peut avoir aussi de l’intérêt.

Imaginez que vous vous entrainiez en top sur bloc et que vous ne fassiez aucune erreur durant cet exercice. Soit vous êtes vraiment très bon, soit vous prenez la balle tellement doucement et lentement qu’il est quasiment impossible de se louper. Quel est alors l’intérêt lorsque vous serez face à un adversaire? Les conditions sont trop éloignées de ce que vous pourriez rencontrer en match pour pouvoir vous apporter quelque chose.

Le rôle de l’echec au tennis de table

Comment savoir si vous travaillez suffisamment dur ? C’est ici que l’échec prend toute son importance. Faire des erreurs lorsque vous faites un exercice vous indiquera que vous êtes suffisamment sous pression pour avoir besoin de plus de concentration et d’effort afin de pouvoir mieux réussir.

Un échec durant un entrainement ou même pendant un match devrait vous apprendre quelque chose d’important. Cela vous montre que votre technique est peut-être un peu limite et nécessite plus de travail, ou que vous perdez en justesse avec la fatigue, ou alors que vos choix ou placements pourraient être meilleurs. Prenez un peu de temps après chaque erreur afin de comprendre ce que ne va pas et d’essayer de trouver ce qu’il faudrait faire afin d’éviter ce genre de problème.

Succès vs Echec

Votre réussite devrait être plus importante que vos erreurs. Si vous faites plus d’erreurs, peut-être que vous travaillez de la mauvaise façon. Il faut viser 70-80% de réussite. Il faut un taux de réussite qui vous permette de garder la motivation. Trop d’erreurs peut être démotivant, donc assurez vous d’avoir assez de réussite pour continuer à travailler.

L’exercice doit être suffisamment difficile afin que votre concentration et votre technique soient mobilisées. Si votre esprit peut divaguer ou votre technique être approximative sans pour autant faire beaucoup plus d’erreurs, cela veut dire que l’exercice est trop facile, demandez à votre partenaire de durcir les balles. Ainsi tout comme en match vous êtes récompensés pour vos efforts et pénalisés pour vos erreurs d’inattention.

Vous avez le droit à l’erreur, cela vous indique où sont vos limites. Si vous ne faites aucunes erreurs durant un exercice, comment savoir si vous ne pourriez pas faire mieux et plus rapidement ? Faire des erreurs lors d’un exercice montre où se situent vos limites et vous indique si vous arrivez à repousser ces limites de façon régulière.

L’échec vous permet de choisir la bonne tactique en match.  Lorsque vous échouez régulièrement en séance, vous abordez alors un match en sachant ce que vous pouvez et ce que vous ne pouvez pas faire. Cette connaissance est inestimable afin de choisir la bonne tactique, vous pouvez vous focaliser sur vos points forts plutôt que d’utiliser un coup qui ne fonctionne jamais.

Les champions font aussi des erreurs. Lorsque vous les regardez jouer et que vous voyez des coups incroyables, souvenez vous qu’ils doivent faire plus d’erreurs que vous, la différence est qu’ils apprennent de leurs erreurs et poussent constamment leurs limites afin d’améliorer leur tennis de table.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*