Etre léger sur les appuis

Un article de Larry Hodges sur les appuis : You Can Be Light on Your Feet

Vous pouvez être léger sur vos appuis

La croyance est que pour être léger sur vos appuis vous devez avoir une bonne condition physique qui  vous permettra d’aller plus vite que si vous ne l’avez pas. Mais être léger sur vos appuis, c’est-à-dire la façon dont vous démarrez rapidement votre déplacement, n’est pas la même chose que la vitesse à laquelle vous vous déplacez une fois en mouvement.

Votre vitesse de démarrage-  votre légèreté sur vos appuis – est surtout une question de technique. Si vous regardez les meilleurs joueurs ou toute personne qui semble se déplacer rapidement, regardez comment ils font un léger sautillement lorsque leur adversaire effectue un coup. C’est ce léger sautillement qui prépare ce joueur à se déplacer quasi-instantanément. Ceux qui sont simplement en attente, pour voir où ils vont devoir bouger, perdent cette impulsion et ils sont donc très long à commencer leur déplacement.

Il y a des joueurs en surpoids ou des septuagénaires qui sont légers sur leurs appuis et d’autres joueurs dans une condition physique optimale qui ne le sont pas. Cela ne signifie pas qu’ils se déplacent rapidement, cela signifie qu’ils démarrent leur mouvement rapidement, et ainsi alors qu’ils ne peuvent pas couvrir toute la table, ils sont toujours en position – parce qu’ils ne sont pas pris au dépourvu et ne restent pas collés sur place. Ils réagissent à des coups rapidement parce qu’ils sont toujours prêt à bouger.

Êtes-vous léger sur vos appuis ? Il y a un test simple. Lorsque vous êtes pris au dépourvu, comme lorsque l’adversaire vous fait un filet ou un bord de table, faites-vous un pas vers la balle, ou essayez vous juste de la toucher en extension? Si c’est la dernière option alors vous n’êtes pas légers sur vos appuis.

Pour voir ce petit sautillement que font constamment les joueurs entre les coups, vous pouvez juste regarder toutes les vidéos des meilleurs joueurs, et concentrez vous sur un seul joueur. Vous observerez alors ce léger sautillement pendant que l’adversaire est en train de frapper la balle. Peu de gens voient cela car 1) c’est trop rapide et 2) quand vous regardez un match, en général vous regardez le joueur qui frappe la balle plutôt que celui qui est en attente de son coup. Dans l’idéal, il faut regarder au ralenti. Voici la vidéo de Zhang Jike au panier de balles, regardez entre les secondes 45 et 50 et vous pouvez alors voir (avec une séquence au ralenti) le sautillement très évident qu’il réalise entre les coups.

Ou tout simplement regardez la vidéo de n’importe quel match de haut niveau, telle que la finale simple messieurs des Championnats du Monde 2015. Concentrez-vous sur un joueur (Ma Long en noir, Fang Bo en orange) et regardez leurs genoux. Par exemple, dans le tout premier point, regardez comment Ma Long remet le service, et réalise ensuite deux gros top spin du CD. Mais c’est le léger sautillement qu’il réalise avant chacun de ses coups qui lui permet d’obtenir un démarrage rapide afin de se positionner correctement pour les coups suivants.

L’autre chose importante est le positionnement des pieds. Être léger sur les appuis, les pieds assez écartés et une position fléchie, les genoux pointant légèrement vers l’extérieur avec votre poids sur la pointe des pieds.

On peut souligner une chose, vous pouvez être en surpoids, âgé, avoir de mauvais genoux, et pourtant vous pouvez encore réaliser ce léger sautillement, c’est juste une question d’habitude. Comment en faites vous une habitude ? Comme toute autre chose – la pratique. C’est une chose que vous pouvez faire tout aussi bien en match que lors de vos exercices, vous n’avez donc aucune excuse de ne pas le faire. Au travail.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*